Connaissez-vous le programme LIFE+ ?

Retour à la liste

POUR DES PROJETS ENVIRONNEMENTAUX ET CLIMATIQUES INNOVANTS

LE PROGRAMME LIFE+"Continuité écologique"

Un article du Bourgogne-Nature Junior n°8 : dossier la Trame Verte et Bleue

Des territoires au coeur de l'action !

Les Parcs naturels régionaux du Morvan et des Ballons des Vosges se sont associés dans le cadre du programme LIFE+ pour préserver les cours d'eau et leurs habitants. Des actions sont mises en oeuvre et un suivi est réalisé pour vérifier les effets bénéfiques des travaux. Le Morvan et les Ballons des Vosges sont des massifs de moyenne montagne avec une multitude de milieux très riches. Les activités humaines sont aussi très nombreuses sur ces territoires et peuvent influencer l'équilibre de ces milieux, d'où l'importance de ces mesures de gestion et de restauration des continuités écologiques. Des sites sont choisis et des actions sont engagés pour redonner leurs formes naturelles aux cours d'eau artificialisés, adapter les pratiques agro-sylvicoles, aménager les ouvrages qui gênent le déplacement de la faune et des sédiments, mettre en place des outils de communication, d'information et de sensibilisation du public

Le programme LIFE +, qu'est-ce-que c'est ?

Le programme LIFE+ (L'Instrument Financier pour l'Environnement, 2011 - 2017) permet de soutenir financièrement des projets innovants dans les domaines et l'environnement et du climat pour la conservation des espèces et des habitats, la protection des sols, la restauration des continuités écologiques (libre circulation des espèces), l'amélioration de la qualité de l'air ou de l'eau, la gestion des déchets, etc.

L'impact de l'espèce humaine sur l'eau

Depuis l'Antiquité, l'humain a construit de nombreux aménagements sur les cours d'eau (ponts, barrages...) qui ont profondément modifié et perturbé ces derniers. La transformation du lit de la rivière (espace occupé par le cours d'eau), la modification de la température ou la pollution de l'eau, la diminution du débit de la rivière, les obstacles empêchant la circulation des espèces aquatiques et des sédiments... toutes ces altérations sont néfastes pour le milieu et ses habitants. On parle de rupture de la continuité écologique. La restauration de cette continuité écologique garantit une meilleure santé pour l'environnement et les espèces qui s'y trouvent.

L'impact de l'espèce humaine sur l'eau

Les perturbations occasionnées sur les cours d'eau entrainent un déclin de la biodiversité. L'écrevisse à pieds blancs, la moule perlière, la mulette épaisse, la lamproie de Planer, le chabot commun ou encore la truite fario sont des espèces emblématiques en déclin et qui témoignent du bon ou mauvais fonctionnement des cours d'eau. Elles sont très sensibles aux modifications physiques sur leur milieu et/ou de la qualité de l'eau. On les retrouvera donc dans des milieux aquatiques de bonne qualité.

L'impact de l'espèce humaine sur l'eau

La basse vallée du Cousin, rivière et affluent de la Cure (se jette dans la Cure), présente 26 anciens moulins sur 15 kilomètres et un barrage tous les 200 mètres vers Avallon. Des travaux d'aménagement ont été réalisés pour supprimer les obstacles, atténuer les effets des barrages et créer des dispositifs de franchissement adaptés à la morphologie de la rivière pour ainsi rendre sa liberté naturelle à la rivière et protéger les espèces cibles.

Retrouvez cet article, et bien d'autres encore pour tout connaître sur la Trame Verte et Bleue, outil de restauration des continuités écologiques, dans le Bourgogne-Nature Junior n°8 !

Vos commentaires