Pullulation de campagnols : une recherche d'équilibre

Retour à la liste

Pullulation de campagnols : une recherche d'équilibre

d'après une interview d'Alice Despinoy

Pourquoi les campagnols pullulent-ils ?


Contrairement aux idées reçues, la plupart du temps, les campagnols ne pullulent pas ! Chez le Campagnol terrestre et le Campagnol des champs, les deux espèces qui posent le plus fréquemment problème, les femelles peuvent se reproduire dès 1 mois et peuvent donner naissance à 4 jeunes. Théoriquement, avec un seul couple dans une prairie, il serait possible d’avoir 110 campagnols à la fin de l’année… mais en général, cela n’arrive pas. On connaît mal les mécanismes de cette régulation naturelle, qui s’explique en grande partie par les prélèvements effectués par les prédateurs, et probablement les parasites (eucaryotes, bactéries, virus) à certaines phases du cycle.

Certains endroits sont-ils parfois touchés par des phénomènes de pullulation ?


Sur les plateaux du Jura, il existe une pullulation chronique du Campagnol terrestre qui se propage telle une onde tous les 5-6 ans environ. Des pullulations plus sporadiques sont également observées dans le Morvan. Les campagnols se nourrissent d’herbes ou de graines, et certaines espèces fréquentent donc volontiers les cultures. Ils apprécient les plantes fourragères, mais peuvent également coloniser les parcelles adjacentes, par exemple de blé, lorsque leur population augmente. Les campagnols ne supportent pas les perturbations de leurs galeries. Sur des terres labourées tous les ans, leur implantation durable est rare, mais dans le même temps, le labour intensif dégrade les sols. Dans le Jura, beaucoup d’agriculteurs sont passés à des techniques culturales plus respectueuses du sol en gardant toujours un couvert végétal. Elles réduisent l’érosion et nécessitent moins d’engrais. En revanche, les galeries sont préservées, ce qui favorise la présence du Campagnol des champs. Parallèlement, les zones refuges des prédateurs se sont réduites, entraînant une baisse de prédation des campagnols.

Comment remédier à ce problème ?


On constate que ce sont les modifications paysagères liées à l’Homme ainsi que les pratiques culturales qui expliquent la pullulation des campagnols des champs et terrestre. Il est donc nécessaire d’agir sur ces leviers pour réduire les dommages causés sur les cultures. Depuis plusieurs dizaines d’années, la Zone atelier Arc jurassien étudie ce sujet complexe, pour trouver un compromis entre production alimentaire, protection des espèces patrimoniales, santé, tourisme… Les campagnols constituent la base alimentaire d’une large communauté d’animaux, allant de la Fouine à la Martre et au Renard, en passant par le Milan royal, la Buse variable, ou encore les busards. Ces petits mammifères sont donc aussi des espèces essentielles de la biodiversité locale !

Vos commentaires