Syrphe ceinturé

Episyrphus balteatus (De Geer, 1776)

Classification

  • ClasseInsectes
  • OrdreDiptera
  • FamilleSyrphidae
  • GenreEpisyrphus
  • Espècebalteatus
  • Nom scientifiqueEpisyrphus balteatus
Données de l'espèce

Cartes, phénologie, nombre de données, etc...

Carte de l'espèce

  • Observations communales (toute période confondue)
  • Blanc : aucune observation signalée
  • Bleu : observations validées
  • Gris : observations en cours de validation
  • Rouge : vos observations

Taille : 7-12 mm

Classification

Classe : Insectes
Ordre : Diptères
Famille : Syrphidés
Genre : Episyrphus
Espèce : balteatus
Nom scientifique : Episyrphus balteatus

Morphologie

Malgré leur ressemblance avec les guêpes en raison de leur coloration, les Syrphes sont des Diptères (famille des mouches), et comme tous les Diptères, ils possèdent une seule paire d'ailes. Le Syrphe ceinturé se reconnaît aux doubles barres qui ornent chaque tergite de l'abdomen, dont la couleur peut fluctuer sensiblement d'un individu à l'autre (du bleu au jaune). Les grands yeux des femelles sont séparés par un front tandis que ceux des mâles sont accolés.

Habitat

Le Syrphe ceinturé est une espèce ubiquiste qui fréquente aussi bien les prairies, les lisières que les forêts ensoleillées, il nécessite toutefois une certaine humidité. On le rencontre aussi abondamment dans nos agroécosystèmes jusque dans nos jardins où les larves se retrouvent sur un grand nombre de plantes cultivées ou non. Les adultes sont fréquemment observés en train de faire du vol stationnaire.

Reproduction

Avec un développement larvaire très rapide (deux semaines), cette espèce peut avoir jusqu’à 5-7 générations par an. Les femelles pondent à proximité immédiate des colonies des pucerons, attirées par l'odeur du miellat généré par ces animaux. Les études ont montré que les femelles privilégient les colonies de pucerons en croissance, où les individus âgés ne sont pas nombreux, ce qui maximise les chances de survie de leurs larves.

Régime alimentaire

Les Syrphes sont floricoles et de bons pollinisateurs, elles se délectent de nectar et de pollen d’une large gamme de plantes à fleurs. Quant aux larves, elles dévorent plusieurs espèces de pucerons (plusieurs centaines par jour, elles sont dites « aphidiphages ») mais apprécient aussi les cochenilles, les psylles et cicadelles.

Relation avec l’Homme

De par sa biologie et son alimentation, le Syrphe ceinturé rend bien des services à l’Homme et est un auxiliaire de premier ordre bien que mal connu. L’espèce est pourtant sensible aux pesticides utilisés en agriculture pour lutter contre les pucerons, ces substances provoquent la mort direct des larves ou portent atteinte à la fécondité des femelles.

Répartition géographique

Le Syrphe ceinturé est incontestablement le Syrphidae le plus fréquemment rencontré. Largement répandue en Europe, l’espèce est présente dans toutes les régions de France.

Photothèque Syrphe ceinturé
Episyrphus balteatus
Syrphe ceinturé (Episyrphus balteatus)
Episyrphus balteatus, le Syrphe ceinturé
Episyrphus balteatus, le Syrphe ceinturé
Episyrphus balteatus, le Syrphe ceinturé
Syrphe ceinturé - Episyrphus balteatus
Le Syrphe ceinturé - Episyrphus balteatus
Ajouter un média
Bibliographie Syrphe ceinturé